Algún día, todo esto será tuyo

[Un jour, tout cela sera à toi]

SYNOPSIS

« On ferme les yeux des morts avec douceur;
c’est aussi avec douceur qu’il faut ouvrir les yeux des vivants. »

Jean Cocteau

 

“Algún día todo esto será tuyo” aborde un thème simple, délicat et difficile à traiter sur scène comme dans la vie en général : la Mort. Celle qui nous donne un frisson le long de la colonne, la fin qui nous attend tous…

Mais loin de l’appréhender sur un ton mélancolique, le spectacle explore les différents aspects de cet inévitable moment, avec tendresse et rires, comme pour le rendre plus acceptable. Évoluant à travers différents espaces poétiques, on rencontre la Mort, ce père désespéré qui essaye en vain d’enseigner à son rejeton la difficile tâche qui lui incombera plus tard. Car la Mort a ses propres états d’âme ! On suit aussi les vivants, les plus vieux. Hipolito d’abord, vieillard simple, qui incarne cette âme solitaire du Port de Valparaiso, emporté de manière soudaine et imprévisible. Puis apparaissent Humberto, un vieux bordélique et sympathique, et Magdalena, une vieille dame chic et excentrique, dont la rencontre insolite au détour d’un enterrement d’un plus vieux donnera lieu à une joyeuse histoire, si ce n’est d’amour, au moins d’humour.

A travers un florilège de personnages touchants et avenants, “Algún día todo esto será tuyo” chatouille l’esprit avec un délicieux – et parfois noir – sens de l’humour et donne à la Mort l’opportunité de nous faire apprécier la vie un peu plus.

Présenté par la Compagnie Traversière et Lupa Compañia de Muñecos (Argentine), et avec le support de l’Instituto Nacional de Teatro d’Argentine.

Distribution:

De et par Julia Yevnine et Eugenio Deoseffe
Crétion marionnettes et décors: Julia Yevnine et Eugenio Deoseffe
Musique: Julia Yevnine et Eugenio Deoseffe


2015 Copyright. Powered by Wordpress